La Génération Tarot ?

Le Tarot d'Or constitue une sorte de retour aux sources du vrai Tarot.

En créant mon propre Tarot, le Tarot d'Or de la génération-tarot, je me suis connectée à un symbolisme encore plus ancien que le Tarot de Marseille, sans appartenance religieuse, m'inspirant aussi des symboles du Tarot de Marseille.
Le tarot de Marseille classique, tel qu'il est connu et pratiqué aujourd'hui, date du 14ème siècle, une époque troublée, marquée par l'inquisition. On dit que le tarot fut alors créé par des juifs vivant à Marseille, désireux de mettre entre les mains du grand public, à travers un innocent jeu de cartes, quelques notions provenant de la mystérieuse kabbale. Or celle-ci résume les connaissances secrètes dérobées aux Égyptiens à l'époque de Moïse. Pour créer le Tarot d'Or, je suis donc remontée aux sources de la symbolique et des archétypes de la mythologie égyptienne. J'ai également étudié les cristaux, toutes sortes de techniques relatives à l'énergie psychique, et aussi le monde des rêves et des voyages astraux, tout ce qui fait partie de notre univers onirique et ésotérique.
En accomplissant ce travail, j'ai réalisé combien le tarot de Marseille, splendide outil d'évolution, reste marqué dans sa version classique par l'austérité de l'époque qui l'a vu naître. En revenant aux sources, j'ai cherché à lui rendre son énergie libératrice, de manière à en faire un outil de libération de l'âme, un outil de liberté pour une époque de liberté, un outil de lumière pour un âge de lumière, plus approprié à notre temps qui est celui de l'ère du Verseau.

Le Tarot du 21ème siècle

Du tarot de Marseille classique, j'ai conservé la structure, fondée sur les 22 cartes de base appelées « arcanes majeurs ». Les archétypes restent inchangés, l'ordre des cartes et leur message fondamental, les correspondances entre les cartes qui se répondent l'une l'autre dans un tirage, tout cela est similaire.
On retrouve aussi les 4 éléments fondamentaux bien connus des alchimistes, le feu et l'eau , la terre et l'air, qui conservent dans le Tarot d'or leur place traditionnelle. Mais la gamme des couleurs est beaucoup plus étendue. Il faut savoir en effet qu'à l'époque où les premiers jeux de tarot ont été imprimés, on ne disposait que d'un nombre très limité de couleurs : le blanc, le jaune, le noir, le rouge et le bleu. Les imprimeurs travaillaient au pochoir et ne pouvaient faire de mélanges subtils de couleurs. Nous pouvons aujourd'hui nous affranchir de ces limites. Par rapport au tarot de Marseille classique, le Tarot d'or s'affirme donc par une nouvelle dynamique puissante et vivante, dégagée des dogmes et portée par une gamme de couleurs utilisant le champs de l'arc en ciel. Les symboles simples et naïfs, remontant aux sources de la culture humaine, parlent directement à notre imaginaire et c'est pourquoi l'esprit du Tarot originel, loin d'avoir été trahi par ce retour aux sources, s'en trouve à mon avis renforcé.

La religion du cœur

On retrouve dans le Tarot d'Or plusieurs symboles bouddhistes, notamment l'arc en ciel, signe de bénédiction du ciel, dans la carte 5, que j'ai nommé l'Alliance. Pour moi le Tarot n'est lié à aucune religion en particulier, sinon à la seule vraie religion, qui est la religion du cour. La religion de la solidarité entre les hommes. Dans le tarot, toutes les cultures ont leur place, du moment qu'elles ne cherchent pas à nous imposer leurs dogmes. Le bouddhisme est une religion ouverte, une philosophie plutôt, qui cultive le respect des différences. C'est aussi une très belle voie vers la connaissance de soi. Le Tarot d'or ne pouvait donc pas ignorer le bouddhisme et sa vaste culture, aujourd'hui fortement présentes parmi nous pour le bénéfice de tous.

La place du Hasard

Beaucoup de gens ont tenté de donner une définition du Hasard. Pour la science actuelle, c'est ce qu'on n'arrive pas encore à expliquer faute de preuves. Pour les fatalistes, tout est convenu d'avance, aussi le moindre événement est analysé comme dû au destin et non au hasard. Mais pour les gens qui croient à la liberté, il faut bien que cette liberté s'exprime dans un certain espace, un espace où l'on se sent respirer, où l'on peut dialoguer avec l'infini. Pour moi, le Hasard est tout à la fois cet espace de liberté, et ce dialogue que je peux entretenir avec l'infini. Quelque chose est préparé pour nous dans l'infini, et en même temps il y a en nous un appel vers quelque opportunité meilleure, vers quelque chose qui nous permettrait de progresser. Le Hasard joue avec nous, mais nous aussi nous jouons avec lui : je rencontre quelqu'un par hasard, je tombe amoureuse de cette personne ; je dis que c'est arrivé par hasard, mais en fait, il y avait en moi un appel, et voilà que le Hasard a mis cette personne sur mon chemin, un peu par jeu, beaucoup par délicatesse. Quelqu'un a dit : « le Hasard c'est la signature de Dieu », et j'aime bien cette définition. Je me rallie à cette définition.