..................................... La symbolique pure dans le Tarot d'Or et votre légende personnelle à travers les mythes et légendes
.....................................© Joëlle Balle, Créatrice du Tarot d’Or.

  • Arcane n°9

    L'enchanteur et son mythe : Hermès

    HERMES (grec) ou MERCURE chez les Romains, ou THOT chez les Egyptiens. Hermès Trismégiste signifie le trois fois grand aurait été un prêtre égyptien. (Relié aux trois parie du Temple, voir arcane 5)

    Il était le dieu du commerce, le gardien des routes et des carrefours, des voyageurs, des voleurs, le conducteur des âmes aux Enfers et le messager de Zeus et des dieux. On lui prête bon nombre d’inventions : le feu, l’alphabet, l’astronomie, la boxe, les poids et mesures, la culture de l’olivier, le jeu d’osselets et l’art divinatoire par ce jeu. Il est coiffé du chapeau à larges bords des voyageurs, le pétasos.
    Hermès devenu dès son jeune âge ami d'Apollon, apprit de lui l'art de deviner l'avenir et en reçut le bâton (caducée) insigne de son pouvoir. Un jour qu'Hermès armé de son bâton avait rencontré deux serpents aux prises, il les avait séparés en mettant entre eux sa baguette. Les deux serpents s'y enroulèrent. Il est à la fois, druide, satiriste, médecin, magicien, artisan etc.. Prouesses militaires et magie font partie de lui.

    La symbolique d’Hermès s’inspire aussi du Dieu égyptien Thot, le dieu suprême, messager, illuminateur, juge intérieur (conscience) guide et médiateur. Il personnifie la révélation de la sagesse aux hommes et du chemin de l’éternité. Il est la parole qui pénètre, selon leur degré d’ouverture, jusqu’au tréfonds des consciences. Il est à la fois le dieu de l’hermétisme et de l’herméneutique, du mystère et de l’art de le déchiffrer.
    Maat et Thot étaient mariés. Ils représentaient l’ordre cosmique, la manifestation de la rectitude des choses et du cœur et de l’harmonie du cosmos. C’est a dire conjointement, de la justesse et de la justice qui ne vont pas l’un sans l’autre. Comme Thot-Hermès ou comme Hermès- Trismégiste, le dieu est alors l’initiateur de la gnose, (connaissance véritable), en même temps que le maître de l’alchimie. Thot, le deux fois grand, le plus ancien, le souverain dieu, créateur du bien, seigneur du temps !

    Merlin ! Nous sommes obligés d'y revenir, puisque c'est lui qui a conduit occultement la Quête. On peut chercher l'origine lointaine de Merlin dans le personnage de Merddyn, dieu gaulois, parent de Mercure, dont le nom provient de la racine Mercs ou Merx (commerce) que l'on retrouve dans Mercurius, Merzin, Marthin. Mercure qui a en fait des fonctions identiques à Gwyon et Teutates, dieu gaulois qui est le Hermès des Grecs et le Thot des Egyptiens. Merlin serait donc assimilé à Thot, celui là même qui transmit la Connaissance aux hommes par l'intermédiaire d'un fameux Livre. Au sens noble du terme, nous pouvons donc associer Merlin au Trismégiste ou du moins à son représentant symbolique.
    Lorsqu'on parle de la QUÊTE DU GRAAL, de nombreux personnages aux noms légendaires interviennent, et font rêver à travers leurs fabuleuses et extraordinaires aventures. Le récit tourne autour des compagnons d'Arthur, tous chevaliers partant en quête du vase sacré qui contiendrait le sang du Christ que Joseph d'Arimathie aurait porté en terre de Cornouailles. Le but pour ces chevaliers est donc de rechercher le Graal (de poser LA question) et de l'apporter au roi Pécheur pour le guérir de ses souffrances et de ses blessures. Tout le monde, bien sûr, connaît cette histoire directement liée à la chevalerie. Légende initiatique par excellence, la lire et s’en imprégner renforcera.
    Les héros les plus connus sont : Arthur bien sûr, mais aussi Lancelot, Perceval, Galaad et Bohort. Tout semble s'articuler autour d'eux. Pourtant, un personnage reste dans l'ombre tout au long de ces récits dans le Perceval de Chrétien de Troyes. Il s'agit, vous l'avez deviné, de Merlin l'Enchanteur ! C'est donc de lui dont il va être question ici, puisque c'est par lui que s'est constituée la Table Ronde et que les chevaliers d'Arthur sont partis à la Queste du Graal. Tout symbole possède trois sens d'interprétation : une interprétation physique, une interprétation mentale ou intellectuelle, une interprétation psychique ou spirituelle.
    « L'enfant naquit ; il eut de par le Diable la connaissance du passé, mais ce pouvoir qu'il eut de surcroît de connaître l'avenir, il le reçut de Notre Seigneur qui voulut ainsi contrebalancer le pouvoir du Diable. Sa mère l'appela du nom du grand-père de l'enfant : Merlin. »

    C'est donc à l'initiative de Merlin que toute l'épopée du Graal prit forme et donna à l'Occident chrétien un souffle et un esprit nouveaux. L'histoire de Merlin serait fort longue à conter et nous n'en retraçons ici que les faits essentiels pour revenir, par la suite, plus en détail, sur certains événements. Merlin, mage, conseiller, prophète, initiateur, domine toute la société de son temps par ses dons, son intelligence et sa ruse exceptionnelle. Mais voilà qu'un fait surprenant va assombrir la fin de sa vie d'une manière peu compréhensible. Un jour, la jeune Viviane vint au château d'Arthur pour y séjourner. Merlin, voyant la beauté de la jeune fille, en tombe éperdument amoureux. Voyant ce pourvoir étrange qu'elle exerçait sur le mage, Viviane lui demande de lui transmettre ses pouvoirs et de l'initier à ses enchantements.
    La Quête du Graal représente un voyage intérieur, un voyage en soi pour tout chercheur parvenu à une certaine étape dans son cheminement intérieur à la découverte de lui-même. Celui ou celle qui entreprend ce voyage en soi rencontre des aventures extraordinaires, à la fois fantastiques et belles, mais aussi effrayantes. Le but en est de découvrir le Graal et d'être enveloppé de sa lumière et de sa beauté, tout autant que d'en saisir certains mystères. Il est invité à passer derrière le miroir et à revenir -- à ce point transcendé qu'une formidable puissance d'amour se dégage de l'initié dans un rayon qui peut varier entre 5 et 10 mètres.
    La quête du Graal représente donc ce voyage symbolique à la découverte de l'Etre réel. Chacun peut y prétendre, à condition qu'il progresse avec constance et détermination. Les personnages liés à cette Quête en soi sont nombreux, et en fait qui sont-ils ? Ils sont autant d'aspects de nous-mêmes, autant "d'aventures" que nous pouvons rencontrer dans ce périple illusoire à la recherche de notre nature profonde. Ils sont les aspects humains du chevalier. Ils peuvent représenter ceux qui réussissent et ceux qui échouent. T out un chacun possède en lui Perceval et Lancelot, Galaad et Bohort, Merlin et Viviane.
    Dans la Tradition, le sage est toujours considéré comme un fou, car sa sagesse n'est plus la sagesse des hommes. Il parle le langage des oiseaux c'est-à-dire la langue universelle des dieux. La Quête du Graal permet donc, lorsqu'elle est réussie, d'entrer en relation avec ce vieil homme caché au fond de nous et qui est notre véritable personnalité. Elle est le dieu vert, l'Osiris des Egyptiens, qui, lors de la descente en soi, permet de revenir du voyage intérieur avec une partie de cette lumière, de cette sagesse propre au vieil homme. Le fait de le rencontrer permet d'ouvrir la brèche, comme l'a fait Perceval (celui qui a percé le secret du val) dans le corps psychique et d'apporter une parcelle de cette sagesse et de cette lumière depuis la conscience. Le Graal, donc l'être intérieur, est à ce moment précis le dispensateur de cette énergie divine qui transcende l'être en traçant un pont entre notre nature humaine et la conscience. Merlin est donc censé représenter une image de ce vieil homme sage. Il est un des aspects de l'Etre de lumière, l'aspect peut être le plus sage, le plus souverain. Il est une émanation qui nous fait toujours penser que la sagesse est égale à la folie, et que l'homme par son aspect psychique et émotionnel est soumis à la faiblesse.



    Symbolique de la chouette La chouette symbolise la magie, la clairvoyance. C'est l'aigle de la nuit. Les personnes qui ont la force de la chouette sont des sorciers ou des sorcières. Ils devinent nos arrière-pensées, rien ne peut leur être caché. La chouette est très sage, elle voit et entend ce que les autres ne perçoivent pas. Elle peut aider à reconnaître la vérité et à déchiffrer les avertissements du destin.

    Invitation pour un travail personnel : Travail intellectuel sur l’ésotérisme, entrer à l’intérieur de soi et développer ses qualités de "voir" l’invisible. Une magie qui mène à la sagesse.

  • Arcane n°10

    fortuna et son mythe

    Dans la mythologie romaine, Fortuna est la déesse du hasard, de la fortune, et de la prospérité.


    Comme les Grecs, les Latins plaçaient les Enfers au centre de la terre. On y accédait par diverses ouvertures, cavernes, lacs, marécages... Une des plus célèbres était le Lac Averne, situé en Campanie, aux environs de Pouzzoles, dans un site désertique et sévère. Fors fortuna, elle représente le destin avec toutes ces inconnues. Son nom dérive de fero (porter, apporter). Dès la plus haute antiquité, elle était vénérée dans plusieurs provinces italiques, mais son culte le plus important se célébrait à Préneste dans le Latium, où un certain Numerius Suffustus, en creusant un rocher, avait découvert des « sortes » (tablettes) en chêne, sur lesquelles se trouvaient inscrites des formules mystérieuses qui servaient à rendre des oracles. Déesse des femmes et des oracles, considérée comme l’incarnation du bonheur éphémère de l’homme. Elle est souvent représentée tenant à la main un gouvernail debout sur une sphère ou une roue et emportée de-ci de-là par le vent vagabond qui souffle dans sa voile ou sur ses ailes. Elle devient dans la république romaine l’incarnation du destin favorable.
    Dans la mythologie grecque, Tyché (en grec ancien Túchê, « chance ») est la divinité tutélaire de la fortune, de la prospérité et de la destinée d'une cité ou d'un État. Son équivalent romain est Fortuna et son équivalent germanique est Heil, le Salut de l'âme.Tyché décide du destin des mortels, comme jouant avec une balle, rebondissant, de bas en haut, symbolisant l'insécurité de leurs décisions. Nul ne doit donc se vanter de sa bonne fortune ou négliger d'en remercier les dieux, autrement cela mène à l'intervention de Némésis déesse de la Vengeance.

    Symbolique de la roue : Si l’Enchanteur indique à l’homme la voie de la recherche solitaire, Fortuna nous replonge dans le monde, ses vicissitudes et son engrenage. La roue, symbolise les alternances du sort, la chance ou la malchance, les fluctuations, l’ascension et les risques de chutes. Symbole solaire, c’est la roue des naissances, des morts successives à travers le cosmos. C’est sur le plan humain l’instabilité permanente et l’éternel retour. Et ce mouvement qui tantôt élève, tantôt abaisse est le mouvement même de la Justice (Maat) qui veut maintenir l’équilibre sur tous les plans et n’hésite pas à tempérer par la destruction et la mort le triomphe des réalisations créatrices.
    Où doit revenir le philosophe après tous les circuits et souvent les égarements de la réflexion. La libre spéculation est un océan immense; les systèmes philosophiques sont condamnés à de perpétuelles vicissitudes; mais dans ce mouvement sans terme mais non pas sans loi, nous avons du moins une boussole, nous avons un ciel toujours visible pour diriger notre course; celle boussole est la méthode psychologique, ce ciel est la raison manifestée dans la conscience.

    Invitation pour un travail personnel : Travail permanent sur la domination des désirs y compris charnels est demandé dans cette carte. Osez l’impossible car tout est jeu ! Nous pouvons dominer toutes les situations. La connaissance de soi passe par une analyse en profondeur de nos schémas répétitifs.

  • Arcane n°11

    La force de vie et son mythe: Sekhmet

    Déesse figurée sous la forme d'une femme à la tête de lionne coiffée du disque solaire. Son principal sanctuaire se trouve à Menphis où elle est considérée comme l'épouse de Ptah et la mère de Nefertoum. Parmi les nombreuses déesses lionnes, Sekhmet " la puissante ", " la flamme brûlante " est celle qui a le plus mauvais caractère et les colères les plus effroyables. Ses messagers, les flèches de son arc ou son souffle de feu répandent sur la terre épidémies, maladies et mort. Toutefois, elle avait aussi le pouvoir de guérir, ce qui faisait de Sekhmet, la déesse des magiciens et la protectrice des médecins. Cette véritable guerrière personnifiait les ravages du soleil et était l'instrument de la colère de son père, Râ. Une fois, dans une fureur folle, elle faillit exterminer l'humanité toute entière. De sa bouche de lionne sortent les vents du désert. Déesse guerrière personnifiant les ravages du soleil, elle est l'instrument de la vengeance de Râ contre l'insurrection des hommes. Son corps brûlant et ses flèches incandescentes détruisent les ennemis du Dieu Soleil.

    Elle provoquait également les épidémies mais certains de ses pouvoirs éloignaient les maladies et c’est pourquoi elle était la protectrice des médecins et des magiciens. Elle était la fille de Râ et épouse de Ptah. Sekhmet, Ptah et leur fils Néfertoum formait la triade de Menphis. Elle incarne l’œil flamboyant de l’astre solaire, « l’œil de Rê en fureur ». Lionne agressive, redoutable, imprévisible, elle erre dans les contrées désertiques et sème la terreur en tirant des flèches enflammées et est accompagnée d’une armée de génies terrifiants et cruels. Sa fonction 1ére consiste à anéantir les ennemis du créateur et à éviter que les forces du chaos ne se manifestent. Elle se manifeste en lionne agressive ou, simplement, en femme à tête de lionne. Mais son caractère reste des plus ambivalent, certes, elle incarne la force destructrice de la lionne maléfique mais, calme et apaisée, elle devient chatte et adopte les traits de la déesse Bastet.



    Invocation à Sekhmet
    " Salut à Toi, SEKHMET la Puissante, Louange sans cesse pour ton beau visage, Déesse Auguste de la Maison-de-Ptah, SEKHMET Vénérable, Dame du ciel, Diadème de RA, Oeil divin dans le Per-OUR Diadème de RA Oeil divin dans la Maison-Vénérable, Son OUTO dans le palais, Son diadème dans la Barque-de-la-nuit, Sa compagne dans la Barque-du-jour. Puisse-t-elle faire qu’APOPIS soit circonvenu Et qu’elle marche contre lui, après avoir saisi le javelot ; SEKHMET, la Grande, aimée de PTAH, Dame du Ciel, maîtresse du Double-Pays La Reine des Vénérables, la Dame de la Maison de Vie ! Accorde-moi une durée de vie parfaite, qui ne comporte pas de souffrance. Mon corps étant exempt de maux. Mon visage ouvert et mes oreilles perçèes. Sans que ma vie soit raccourcie. Que je sois glorifié comme un glorifié Auguste, Et loué comme Justifié ! "



    Invitation pour un travail personnel : Travail sur la foi en soi, défendre son Dieu intérieur, sa noblesse d‘âme en tuant nos ennemis, nos démons destructeurs. Soyez le dieu et la déesse de votre guérison. La Force de Vie sera alors au rendez-vous.